Clarification et embouteillage

Comment préparer les fruits pour en faire un moût, un vin?
levarois
Producteur de tord boyaux
Messages : 41
Enregistré le : mercredi 05 juillet 2017 17:51

Clarification et embouteillage

Message non lu par levarois » dimanche 15 avril 2018 19:19

Bonjour a tous,

Une petite question que je me pose.

Pourquoi souvent on lit qu'un vin de fruit doit être soutiré plein de fois pour la clarification avant mise en bouteille, et que cela peut durer jusqu'à 1 an, alors qu'on peut aussi utiliser un clarifiant comme la bentonite et dans ce cas embouteiller directement en même pas 1 mois après la fermentation ?

En bouteille aussi il est préservé de l'oxydation s'il est clair rapidement avec un produit, non ?

Merci

Avatar du membre
bigsmal
Producteur de gnôle
Messages : 75
Enregistré le : mercredi 14 décembre 2011 18:25
Localisation : hainaut

Re: Clarification et embouteillage

Message non lu par bigsmal » lundi 16 avril 2018 6:49

Je crois que c'est simplement une question de méthode , tout comme pour les sulfites

levarois
Producteur de tord boyaux
Messages : 41
Enregistré le : mercredi 05 juillet 2017 17:51

Re: Clarification et embouteillage

Message non lu par levarois » lundi 16 avril 2018 7:29

Et tu penses que la clarification forcée et embouteillage rapide jouent sur la qualité finale du vin ?

Avatar du membre
bigsmal
Producteur de gnôle
Messages : 75
Enregistré le : mercredi 14 décembre 2011 18:25
Localisation : hainaut

Re: Clarification et embouteillage

Message non lu par bigsmal » lundi 16 avril 2018 17:06

C'est pour cela que l'œnologie est compliquée, parce que chacun a une méthode et des ingrédients différents avec des qualités de produits différents, ce mélange dans des palais et des gouts multiples, mais je crois que tout joue un rôle, et de conservation et gustatif.

levarois
Producteur de tord boyaux
Messages : 41
Enregistré le : mercredi 05 juillet 2017 17:51

Re: Clarification et embouteillage

Message non lu par levarois » lundi 16 avril 2018 19:58

Oui c'est sur que chacun a sa méthode et finalement je me demande si la décantation naturelle n'est pas la meilleure.

Je viens de goûter mon hydromel, il est bon mais un très léger gout amer, Et je soupçonne la bentonite, on verra dans quelques temps si ça reste encore

Avatar du membre
bigsmal
Producteur de gnôle
Messages : 75
Enregistré le : mercredi 14 décembre 2011 18:25
Localisation : hainaut

Re: Clarification et embouteillage

Message non lu par bigsmal » lundi 16 avril 2018 20:09

Si c'est ce que tu penses (bentonite) il y a des chances que ça va rester

levarois
Producteur de tord boyaux
Messages : 41
Enregistré le : mercredi 05 juillet 2017 17:51

Re: Clarification et embouteillage

Message non lu par levarois » lundi 16 avril 2018 21:12

Alors je suis bon pour le jeter c'est dommage mais l'amertume c'est pas du tout ce que je cherche pour un hydromel

Avatar du membre
jeremyladouble
Maître distillateur
Messages : 2627
Enregistré le : dimanche 10 juillet 2011 7:49
Localisation : Haute Bretagne

Re: Clarification et embouteillage

Message non lu par jeremyladouble » mardi 17 avril 2018 12:15

Je pense que c'est assez compliqué et à vrai dire un vrai métier, parfois un art tant certain peuvent montrer du talent en matière de vinification.
Pour ce qui est de ma petite expérience : je n'utilise que de la levure sélectionnée (Brouwferm aromatic)
Pour l'hydromel quand le goût me convient, le mute petit à petit jusqu' à ce que la fermentation s'arrête, pour l hydromel, vin blanc et pissenlit je soutire par temps froid et calme, ça a été compliqué cet hiver.
Une bonne partie repose encore en touque. Je soutire et embouteille au fur et à mesure des besoins.
Le vin blanc et le vin de pissenlits sont appréciés (y compris par ma moitié) et a ma grande surprise, le vin de pissenlits a encore du sucre résiduel. (d'où l'embouteillage prudent)
Pour ce qui est du gout amer, je pense qu'il vaut mieux chercher du coté de la fermentation ou de la levure
Etiamsi omnes ego non

Avatar du membre
Lapinou
Bouilleur de crû
Messages : 100
Enregistré le : dimanche 07 mai 2017 14:37

Re: Clarification et embouteillage

Message non lu par Lapinou » mardi 17 avril 2018 17:09

Il me semble que le pollen donne un gout amer.
Peut etre Blup saurai t il en dire plus ?

levarois
Producteur de tord boyaux
Messages : 41
Enregistré le : mercredi 05 juillet 2017 17:51

Re: Clarification et embouteillage

Message non lu par levarois » mardi 17 avril 2018 20:15

Après c'est pas une grande amertume, mais un petit goût. J'ai utilisé de la levure cobra pour hydromel, j'ai lu qu'elle produisait beaucoup d'esters.

Je ne m'y connais pas assez en levure pour sélectionner. En stock j'ai une vinoferm malic, une vinoferm rouge, et la je viens de finir la vinoferm blanc pour faire un vin d'Orange.

Sinon, pour le fait de laisser reposer pendant des mois ça le fait aussi rester sur ses lies pendant longtemps, même en soutirant tous les 2 mois.

Avatar du membre
jeremyladouble
Maître distillateur
Messages : 2627
Enregistré le : dimanche 10 juillet 2011 7:49
Localisation : Haute Bretagne

Re: Clarification et embouteillage

Message non lu par jeremyladouble » mercredi 18 avril 2018 6:03

Tout a fait, mais cela dépend aussi de la quantité de levures présentes après un premier débourbage
C'est, je crois, ce que l'on appelle les lies fines sur lesquelles reposent les muscadets sur lies et certains bourgognes
Etiamsi omnes ego non

levarois
Producteur de tord boyaux
Messages : 41
Enregistré le : mercredi 05 juillet 2017 17:51

Re: Clarification et embouteillage

Message non lu par levarois » mercredi 18 avril 2018 9:42

C'est vrai j'ai vu ça aussi, certains font exprès d'élever leurs vins sur lies. Alors bien sûr si la levure n'est pas le modèle qu'on recherche et si en plus on laisse le vin sur ces levures là, le goût final ne sera pas à notre goût.

D'où quand même ma question et la réflexion sur l'embouteillage rapide d'un vin jeune et frais. Si on parle de vin rouge élevé en fut de chêne, bien sûr qu'on va devoir attendre, mais en ce qui concerne les autres ?

D'après vous, Après la fermentation alcoolique, pour les soutirages suivants, On peut mettre le vin dans des contenants plastiques ? Comme les bouteilles d'eau de source de 2 L ou 3L ?

Répondre