Température ? de la vapeur ? lien avec la contrentration ?

Vos questions sur la préparation des moûts de grain, de la bière... Brassage, fermentation...
goldo
Apprenti
Messages : 8
Enregistré le : jeudi 17 mai 2018 21:26

Température ? de la vapeur ? lien avec la contrentration ?

Message non lu par goldo » lundi 21 mai 2018 22:42

Sur ce forum et ailleurs, je vois différentes choses sur la température.

Les un préconisant d'observer la température, les autres non, etc. Cela m'embrouille on peu et j'aimerais faire le point :

- on parle bien de la température de la vapeur lorsque l'on conseille de jeter ce qui est produit "avant 78°" ?

- plus la température s'élève, plus la concentration en alcool du liquide qui s'écoule diminue ?

- on peut faire une correspondance entre la température de la vapeur, celle du liquide, et la concentration en alcool du liquide produit ?

Par exemple, selon le schéma trouvé sur le site, à une température des vapeur de 84°, correspondrait une température de 80 ° pour le liquide et une concentration en alcool de 80 % ?

à 77-78° les vapeur et le liquide ont les +/- les mêmes température et la concentration en alcool est de 90 %...

Outre l'odorat, le densimètre peut de ce fait remplacer le thermomètre.

Est-ce bien la logique ?
Fichiers joints
lien température liquide vapeur alcool.jpg
lien température liquide vapeur alcool.jpg (66.9 Kio) Vu 886 fois

Avatar du membre
jeremyladouble
Maître distillateur
Messages : 2659
Enregistré le : dimanche 10 juillet 2011 7:49
Localisation : Haute Bretagne

Re: Température ? de la vapeur ? lien avec la contrentration

Message non lu par jeremyladouble » mardi 22 mai 2018 8:22

Tout ceci est théorique et relève des principes de la thermodynamique.
De ce que j'ai compris : 3 paramètres majeurs
La composition du liquide, la température, la pression
Si on prend l'exemple de l'eau
A la louche l'eau bout à 100° celcius (100°C)
Quelque soit l'intensité du chauffage, on ne peut dépasser les 100°C
Si on est en altitude, la température d'ébullition sera moins élevée car la pression (la pression atmosphérique) est moindre !
Si on prend un autocuiseur on pourra dépasser les 100° car la pression va augmenter
Si on met du sel, la température d'ébullition va augmenter, pareil avec le sucre ( avec un thermomètre et d'une table on peut déterminer la concentration en sucre d'un sirop - qui augmente avec l'évaporation de l'eau)
Si on met de l'alcool c'est l'inverse, le mélange bout en dessous de 100°c et la température va augmenter au fur et à mesure que l'alcool s'évapore.

Pour en revenir à ta question : la composition du mout est complexe : eau, méthanol, ethanol, cogenères (fusel), et d'autres trucs
Cette composition varie dans le temps avec l'évaporation des composés les plus volatiles
La pression dans la marmite dépend du type de marmite ( du couvercle de lessiveuses des taulards aux colonnes de rectification des usines ) de la température et de la composition du mélange !!
Les courbes sont donc justes mais théoriques
L'expérimentation dans un laboratoire permet de les valider
Le bouilleur ambulant du village travaillera le plus souvent avec son nez, son gout et un alcoomètre sans oublier la connaissance de son équipement (colonne, charentais, alquitaras etc) de de la matière première que lui apportent ses clients.
Un technicien dans une usine aura des capteurs un peu partout dans les colonnes, le cas échéant il cherchera à récupérer pour les valoriser les différent composants d'un mout destiner à la production d' alccol industriel.
Les pros me reprendrons :baz si j'ai dis des bêtises, mais voila ce que j'ai pu comprendre de leurs explications.
Etiamsi omnes ego non

goldo
Apprenti
Messages : 8
Enregistré le : jeudi 17 mai 2018 21:26

Re: Température ? de la vapeur ? lien avec la contrentration

Message non lu par goldo » mardi 22 mai 2018 9:24

Merci pour ta réponse.

Ma question, c'était surtout pour comprendre le lien logique entre température et densimètre.

J'ai compris que pour éliminer les têtes, plutôt que d'utiliser comme référence (secondaire par rapport au nez) un thermomètre, on peut se référer à la densité du distillat sortant.

Par exemple, plutôt que dire la tête est tout ce qui est avant 78 ° c, on dit la partie du distillat >/= 90 % est la tête. Même si l'odorat est la meilleure référence.

Est-ce exact ?

Avatar du membre
jeremyladouble
Maître distillateur
Messages : 2659
Enregistré le : dimanche 10 juillet 2011 7:49
Localisation : Haute Bretagne

Re: Température ? de la vapeur ? lien avec la contrentration

Message non lu par jeremyladouble » mardi 22 mai 2018 10:13

Il y a un liens logique entre la température et la composition de ce qui s'évapore, mais en dehors du cadre scientifique ou industriel, ce lien est inutilisable.
De plus, cela dépend du type de machine et de la concentration des mouts aboutissant ou non à une repasse et à une élimination manuelle ou automatique des tête et des queues
Dans l'ouest, (les distillateurs ambulants ont des alambics à colonne pour le cidre, en une seule passe, l'alcool est concentré à 65° ABV, les têtes éliminées et les queues recyclées)
Dans l'Est de la France, j'ai pu assister à une repasse dans un alambic communal, les têtes étaient éliminée à l'odeur (colle scotch) + 1/2 verre pour la sécurité :ms:
Etiamsi omnes ego non

Avatar du membre
alf
Maître distillateur
Messages : 1661
Enregistré le : dimanche 17 janvier 2016 7:26
Localisation : 44°20'18" N, 1°12'30" E

Re: Température ? de la vapeur ? lien avec la contrentration

Message non lu par alf » mercredi 23 mai 2018 5:53

jeremyladouble a écrit : Dans l'Est de la France, j'ai pu assister à une repasse dans un alambic communal, les têtes étaient éliminée à l'odeur (colle scotch) + 1/2 verre pour la sécurité :ms:
pareil dans le sud ouest, ils sentent et goutent beaucoup, autour de la marmite à roulettes ;)
xnǝλ sǝl ǝnbıu ǝlǫuɓ ɐl ¡uoıʇuǝʇʇɐ

Répondre