Hydromel, ralentissement de fermentation

Vos questions sur la préparation des moûts de grain, de la bière... Brassage, fermentation...
Avatar du membre
monvindefruits
Maître distillateur
Messages : 556
Enregistré le : jeudi 22 juillet 2010 17:59
Localisation : De tous les peuples de la Gaule, les Belges sont les plus braves

Re: Hydromel, ralentissement de fermentation

Message non lu par monvindefruits »

Dernier point important.

Quand un vendeur de levure signale qu'elle peut travailler entre 15 et 30° C, par exemple, cela ne veut rien dire si on ne parle pas de la réalité du terrain.
Je m'explique. Une levure, c'est un petit organisme vivant. Comme nous, elle a besoin de se réchauffer et produit, entre autres, de la chaleur avec l'énergie du sucre. Or, quand nous sommes en groupe, bien serrés ( c'était avant la Covid), nous dépensons moins d'énergie. Il en va de même pour nos levures. En dessous de 100 l, une levure en saura jamais travailler correctement à 15° C. Si tu montes à 18° C (d'expérience) alors tu la verras se réveiller et retravailler. Par contre, la même levure dans 500, 1000 ou 10.000 l de moût travaillera à 15° C sans problème. Tu verras alors la t° de la cuve augmenter sans aucune intervention extérieure. Dans ce cas, il faut refroidir la cuve pour rester, par ex., à 18° C. Cela m'est déjà arrivé.

Donc, pour l'amateur familial sous les 100 l, retenons que +/- 18° C est la limite sous laquelle il ne faut pas travailler.

Bàt
Répondre