Hydromel, ralentissement de fermentation

Vos questions sur la préparation des moûts de grain, de la bière... Brassage, fermentation...
Avatar du membre
monvindefruits
Maître distillateur
Messages : 607
Enregistré le : jeudi 22 juillet 2010 17:59
Localisation : De tous les peuples de la Gaule, les Belges sont les plus braves

Re: Hydromel, ralentissement de fermentation

Message non lu par monvindefruits »

Dernier point important.

Quand un vendeur de levure signale qu'elle peut travailler entre 15 et 30° C, par exemple, cela ne veut rien dire si on ne parle pas de la réalité du terrain.
Je m'explique. Une levure, c'est un petit organisme vivant. Comme nous, elle a besoin de se réchauffer et produit, entre autres, de la chaleur avec l'énergie du sucre. Or, quand nous sommes en groupe, bien serrés ( c'était avant la Covid), nous dépensons moins d'énergie. Il en va de même pour nos levures. En dessous de 100 l, une levure en saura jamais travailler correctement à 15° C. Si tu montes à 18° C (d'expérience) alors tu la verras se réveiller et retravailler. Par contre, la même levure dans 500, 1000 ou 10.000 l de moût travaillera à 15° C sans problème. Tu verras alors la t° de la cuve augmenter sans aucune intervention extérieure. Dans ce cas, il faut refroidir la cuve pour rester, par ex., à 18° C. Cela m'est déjà arrivé.

Donc, pour l'amateur familial sous les 100 l, retenons que +/- 18° C est la limite sous laquelle il ne faut pas travailler.

Bàt
Civix
Apprenti
Messages : 10
Enregistré le : mercredi 21 avril 2021 12:55

Re: Hydromel, ralentissement de fermentation

Message non lu par Civix »

Merci encor une fois :D

Alors voilà les news, c'est qu'il y a pas vraiment de news. ça n'a pas bougé depuis le début :(

Je procède à des micro-oxygenation depuis J21 tout les 3-4 jours. Voyant une micro-activité dans le batch 1 des levures rouge, j'ai décidé de ne pas y remettre des levures.
J30 je procède à un relevurage dans le batch 2 de la Killer comme tu me l'as décrit ci-dessus mais avec 2g de levures, puis l'ajout d'hydromel palliatif dans le petit back et enfin, introduction dans la damme-jeane quand elle est arrivée à la bonne température et hop micro oxygénation. Le lendemain je peux voir une très légère mousse logée contre la paroi et des micros bulles remonter à la surface comme dans la rouge. Mais le barboteur reste très timide et il n'y a toujours pas plus d'une bulle par minutes.

J'ai l'impression y voir un peut d'activité, mais aujourd'hui J37 avant micro-oxy je mesure encor et toujours les même densité à 1-2 près dû à une petite marge d'erreur de lecture du réfractomètre. 30 jours sans changement de densité, je commence à perdre fois en ces premiers tests et ne sais pas trop quoi en faire.

Le plus frustrant et de ne pas être sûre d'où provient le problème. Dans les prochains test je commencerais la micro-oxygénation dès le début et mettrais les sels nutritifs (sel de fermentation phosphate diammonique) par pallier et voir si ça ira mieux. Il y a bientôt le miel blanc de printemps à tester :D

AH, et puis j'ai pu tester au bleu de bromo. Alors ma première expérience n'est pas ultra précise mais je peux dire que le batch Killer a entre 6 et 7 g d'acides totale. Peut-être un peut trop acide ?
Avatar du membre
monvindefruits
Maître distillateur
Messages : 607
Enregistré le : jeudi 22 juillet 2010 17:59
Localisation : De tous les peuples de la Gaule, les Belges sont les plus braves

Re: Hydromel, ralentissement de fermentation

Message non lu par monvindefruits »

Bonjour Civix,

Désolé pour ton essai très poussif... :dodo
Effectivement, difficile de savoir ce qui s'est passé quand on est à 900 km. L'acidité entre 6 et 7 = OK. Pour un hydro liquoreux, tu peux aller jusqu'à 7 car ler sucre surpasse en bouche l'acidité. Si tu veux un hydro sec à boire en été, 7 c'est très bien car fraîcheur en bouche. Mais alors, au départ, tu ajoutes de l'acide tartrique (70 à 80 %) et 20 ou 30 % d'acide lactique qui apporte de la fraîcheur en bouche. En Belgique on ne trouve que des hydro liquoreux imbuvables en été.

J'ai lu que tu avais bientôt du miel de printemps. Super.
Si tu le veux, mets une petite partie de côté. Normalement, je viens voir mon fils entre le 21 ou 22 juillet jusqu'au 25 juillet à Lausanne. Comme on avait prévu de se voir ( pour picoler des hydromels), on pourrait lancer ensemble une fermentation à ce moment. Parfois on rate une fermentation simplement parce qu'on a pas les bons gestes. Attention, il ne faut pas en parler à Blub-Blub, sinon il va vouloir venir aussi. :wh surtout si c'est la saison des orchidées en alpage.

Dernier point. Comment contrôles-tu ta t° lors de la fermentation ? Dans une pièce, radiateur, autre ?

Bàt
Répondre