eau de vie de coing

Partagez vos recettes de vins, bières, liqueurs...
michboul57
Producteur de tord boyaux
Messages : 31
Enregistré le : lundi 19 janvier 2009 22:28

eau de vie de coing

Message non lu par michboul57 »

salut a tous,
c'est la premiere fois que j'utilise du coing et c'est pas mauvais du tout a essayer
pour 100kg de coing ajouter 1kg de sucre de canne
pour ce qui ne save pas quoi faire des fruit a essayer!
cool! :ab)
burn-s99
Apprenti
Messages : 8
Enregistré le : lundi 20 septembre 2010 21:13

Re: eau de vie de coing

Message non lu par burn-s99 »

Salut à toi :)

J'ai tout un arbre remplis de poires de coing qui n'attendent qu'à être à cueillie :)
Et comme je ne suis pas un grand amateur des 5 fruits et légumes par jour,
je me suis dis qu'une liqueur ne me ferais pas de mal :)
Mais seulement je ne connais pas de recette et je ne sais pas comment faire le mout. :albic

Si tu pouvais me donner une recette ou quoi :)

Merci d'avance bonne soirée
Avatar du membre
RAWL
Maître distillateur
Messages : 1533
Enregistré le : mercredi 09 avril 2008 0:39
Localisation : Poitou Libre

Re: eau de vie de coing

Message non lu par RAWL »

les coings ne doivent-ils pas attendre encore un peu pour être "à point"? :roll:
Qui Vivra, Boiera!
Avatar du membre
monvindefruits
Maître distillateur
Messages : 879
Enregistré le : jeudi 22 juillet 2010 17:59
Localisation : De tous les peuples de la Gaule, les Belges sont les plus braves

Re: eau de vie de coing

Message non lu par monvindefruits »

Rawl a raison. On ne fait rien avec des coings qui ne sont parfaitement mures et parfumées. Par contre, les coings ne se conservent pas très longtemps ( qq jours).
Cette année, chez nous, dans le noord, les fruits tombent déjà...

viewtopic.php?f=4&t=3723#p51312
burn-s99
Apprenti
Messages : 8
Enregistré le : lundi 20 septembre 2010 21:13

Re: eau de vie de coing

Message non lu par burn-s99 »

Pour faire le mout il faut broyer ou simplement couper les fruits en morceau puis rajouter du sucre et de l'eau ?
Simon
Maître distillateur
Messages : 1124
Enregistré le : vendredi 13 novembre 2009 11:18
Localisation : Région Famenne

Re: eau de vie de coing

Message non lu par Simon »

Pour faire un moût,il vaut mieux broyer les fruits afin d'offrir plus de surface aux levures;mais attention,si le moût n'est pas destiné à la dist.illation,il vaut mieux presser les fruits afin que la concentration en méthanol soit la plus faible possible.
A+
"En buvant une goutte,je veux me sentir dans le verger,pas dans une salle de dégustation".Merci Croquignole.
Avatar du membre
l'arcandier
Apprenti
Messages : 12
Enregistré le : mardi 28 septembre 2010 19:47

Re: eau de vie de coing

Message non lu par l'arcandier »

Effectivement, tu peux les broyer mais tu peux aussi les faire cuire afin de les ramollir. Voir la recette excellente de Jerem dans l'historique. Par contre ce que je ne sais pas c'est combien de levure tu dois rajouter pour 10 kg de coings. Et d'abord est-il nécessaire de rajouter des levures? Il me semble que oui étant donné que les coings ont cuit la dose de levures naturelles doit être faible. Si quelqu'un à une réponse je suis preneur car chez nous les coings sont à point. :albic
Quand y'a du bromure dans l'pinard, y'a du mou dans la corde à noeuds
Avatar du membre
monvindefruits
Maître distillateur
Messages : 879
Enregistré le : jeudi 22 juillet 2010 17:59
Localisation : De tous les peuples de la Gaule, les Belges sont les plus braves

Re: eau de vie de coing

Message non lu par monvindefruits »

bonjour,

Pour les coings, en vins de fruits, je les cueille, retire la queue, les coupe en 8, j'enlève le cœur et je mets en sac de 3 kg au congel. Ensuite décongélation durant 2 jours. Mets tes fruits dans une grande casserole et verse dessus de l'eau bouillante pour couvrir les fruits d'eau. Mets le couvercle, rallume le feu pour monter à 80° C durant 10' et laisse refroidir. A 40° C rajoute de l'antipectine et place sur les fruits un film plastique alimentaire en prenant bien soin de chasser les bulles d'air.
12 h après, place le tout ( sans le film) dans ta presse.
Tu as alors un jus très parfumé . Correction d'acidité et chaptalisation. Ajout des levures et fermentation à 18° C avec tout le travail habituel. Cela donne un délicieux vin en sec ou demi-sec.

PS J'essaie actuellement la méthode du broyage intégral avec le cœur. On va voir si ce vin est meilleur qu'avec la méthode ci-dessus. Évidemment, il y a moins de travail avec le broyage.

bàv
SirBatman

Re: eau de vie de coing

Message non lu par SirBatman »

l'arcandier a écrit :Et d'abord est-il nécessaire de rajouter des levures? Il me semble que oui étant donné que les coings ont cuit la dose de levures naturelles doit être faible. Si quelqu'un à une réponse je suis preneur car chez nous les coings sont à point. :albic
C'est parfaitement exact, dans le cas où tu produis ton moût en l'extrayant ou en faisant de la purée de coings. Une fois cuits, en effet, ils sont plus faciles à travailler.
Dans le cas où le coing est réduit en charpie au broyeur, cela m'étonnerait très fortement qu'il y ait besoin d'un milligramme de levure ajoutée ;)

Si vous avez besoin d'un produit vraiment liquide, la méthode de l'extraction me semble être la meilleure, en l'absence d'un broyeur mastoque et d'un pressoir.

Cela étant dit, si vous voulez être sûrs de la présence de levures naturelles, il y a aussi une solution intermédiaire : faites votre purée normalement, à chaud, et incorporez dans le moût quelques coings que vous aurez pris le soin de broyer au mixeur, ou par tout autre moyen, à froid. Ceux-ci apporteront les levures. 100% naturelles et élevées au grain.
C'est moins embêtant que de tout passer au mixeur, non ?

Pour nuancer ce que disait Monvindefruits plus tôt, les coings peuvent se conserver aussi longtemps que les pommes. A la cave (pourvu qu'elle ne soit pas trop chaude), ils peuvent passer l'hiver. Le seul impératif est de les ramasser tôt, car c'est sur le sol, sur la terre, que les fruits pourrissent très vite.
De manière générale, du moment qu'ils ne sont pas au contact avec la terre et au sec, les coings se conservent bien.
Dans mon appartement, dans une pièce à 18-20°, j'en ai gardé un peu plus d'un mois avant de faire ma gelée.
Au frais, vous les garderez plusieurs mois (au bas mot), aussi. Au congélateur, vous les garderez plusieurs décennies, si nécessaire (lol).
Avatar du membre
Canardo
Apprenti
Messages : 14
Enregistré le : dimanche 27 novembre 2022 10:33
Localisation : Provence
Contact :

Re: eau de vie de coing

Message non lu par Canardo »

l'arcandier a écrit : mardi 05 octobre 2010 21:19 Effectivement, tu peux les broyer mais tu peux aussi les faire cuire afin de les ramollir. Voir la recette excellente de Jerem dans l'historique.
Bonjour,
Pardon pour le déterrage de topic, mais qqun pourrait dire svp où se trouve cette "recette excellente de Jerem dans l'historique" ?
Merci.
Avatar du membre
monvindefruits
Maître distillateur
Messages : 879
Enregistré le : jeudi 22 juillet 2010 17:59
Localisation : De tous les peuples de la Gaule, les Belges sont les plus braves

Re: eau de vie de coing

Message non lu par monvindefruits »

Il y a le moteur de recherche en haut à droite.
Si j'ai un peu de temps demain, je te décris mon proces pour faire du jus puis du vin de coings.
Modifié en dernier par monvindefruits le lundi 26 décembre 2022 10:15, modifié 1 fois.
Avatar du membre
monvindefruits
Maître distillateur
Messages : 879
Enregistré le : jeudi 22 juillet 2010 17:59
Localisation : De tous les peuples de la Gaule, les Belges sont les plus braves

Re: eau de vie de coing

Message non lu par monvindefruits »

A propos de recette, voici la mienne.
Ne prendre que des fruits mûrs et gorgés de soleil, juste avant qu'ils ne tombent de l'arbre. Dès lors, ils arriveront très rapidement au stade de surmaturité (taux de sucre maximum mais apparition de zébrures brunes à coeur, rien de grave). Les années de pluie, je ne récolte même pas tant le vin est triste, sans parfum ni lumière.

Une fois récoltés, je les nettoie, je laisse la peau et les coupe en 8. Je me suis fabriqué une "guillotine" à coings.
Plateau à coings 003.jpg
Plateau à coings 003.jpg (55.13 Kio) Vu 1318 fois
coing_000.jpg
coing_000.jpg (64.03 Kio) Vu 1318 fois
Enlèvement du coeur. Mise au congel.
Je décongèle en mettant les sacs par 2 ou 3 dans des bacs alimentaires. Après un jour, je chauffe de l'eau à 80° C. Je verse les coings dedans et je fais remonter à 80° C. Une fois cette t° atteinte, je laisse 10 minutes puis je coupe et je couvre la casserole. Attention, il faut bien couvrir d'eau et même plus que de coutume car sinon, le jus obtenu le lendemain sera trop épais, invinifiable. Le lendemain, à 20 ou 30° C,je mets le tout dans ma presse.
Si le jus est trop "sirupeux", je rajoute un peu d'eau. Je laisse débourber une nuit avec 15 ml de lait écrèmé par 10 litres. Je soutire puis je corrige l'acidité et la densité puis ajout de sels nutritifs, tannins, levures et c'est parti.

Notez que souvent je prends une partie pour en faire du jus de fruits de coings que je pasteurise. C'est 100 x meilleur que le jus de pommes et plus digeste.
Modifié en dernier par monvindefruits le samedi 03 décembre 2022 8:01, modifié 1 fois.
Avatar du membre
Canardo
Apprenti
Messages : 14
Enregistré le : dimanche 27 novembre 2022 10:33
Localisation : Provence
Contact :

Re: eau de vie de coing

Message non lu par Canardo »

Merci beaucoup monvindefruits pour ces bons conseils et les photos,

Pour la découpe des coings, je me demande si une bête scie circulaire ne fait pas l'affaire ?
Est-ce qu'il y aurait des contre-indications ?
J'ai aussi vu que certains utilisent une broyeuse de jardin. ça me tente vu que j'en ai une qui ne sert plus guère.

Je suis en train de voir pour la presse. Si j'achète où si je bricole qq chose.
Avatar du membre
monvindefruits
Maître distillateur
Messages : 879
Enregistré le : jeudi 22 juillet 2010 17:59
Localisation : De tous les peuples de la Gaule, les Belges sont les plus braves

Re: eau de vie de coing

Message non lu par monvindefruits »

Canardo a écrit : vendredi 02 décembre 2022 7:20 Merci beaucoup monvindefruits pour ces bons conseils et les photos,

Pour la découpe des coings, je me demande si une bête scie circulaire ne fait pas l'affaire ?
Est-ce qu'il y aurait des contre-indications ?
J'ai aussi vu que certains utilisent une broyeuse de jardin. ça me tente vu que j'en ai une qui ne sert plus guère.

Je suis en train de voir pour la presse. Si j'achète où si je bricole qq chose.
Canardo,

Pour la scie circulaire, cela me fait plus penser à massacre à la tronçonneuse. Tu vas sans doute encrasser très vite ta lame, sans parler du risque d'accident bien plus élevé qu'avec mon système.
Pour le broyeur, j'ai déjà essayé mais, le coing ou ses pépins possèdent beaucoup de pectine qui gélifie le jus. Si tu broies le tout, tu vas plus vite mais tu libères des faux goûts dus au coeur du fruit et tu libères aussi la pectine et donc ton rendement en jus en sera moins élévé. En plus, suivant mon essai (juste un essai, pas une preuve absolue) , il me semblait que le goût du vin était moins fin, plus lourd que d'habitude. C'est pour cela que je me suis tourné vers mon hachoir, bon compromis entre rapidité (même si cela reste du travail) et qualité du jus et donc du futur vin.
Pour la presse, on trouve depuis peu des presses hydrauliques 40 litres (dont le socle est en acier peint et plus en fonte) pour 700 €.
https://www.expondo.be/royal-catering-p ... LvEALw_wcB
Honnêtement, tu es parti pour des années et tu vas autrement plus vite qu'avec une presse à main ou à vérin.

bàt
Avatar du membre
monvindefruits
Maître distillateur
Messages : 879
Enregistré le : jeudi 22 juillet 2010 17:59
Localisation : De tous les peuples de la Gaule, les Belges sont les plus braves

Re: eau de vie de coing

Message non lu par monvindefruits »

TRès important.
Avec le vin de coings, j'ai souvent eu une casse protéinique. Cela n'altère pas le goût du vin mais on a une sorte de masse gélatineuse +/- translucide au fond de la tourie. Si on y met une tige et qu'on la secoue, tout se décompose puis se reforme peu après. Seul moyen = un sérieux collage dès le départ (bentonite ou autre).
Répondre