Question de neu-neu (épisode 2)

Vos questions sur la préparation des moûts de grain, de la bière... Brassage, fermentation...
Avatar du membre
Marengo
Apprenti
Messages : 15
Enregistré le : dimanche 07 juin 2020 15:05

Question de neu-neu (épisode 2)

Message non lu par Marengo »

Bonjour

Ma tourie est en plastique blanc opaque, par transparence je ne situe que le niveau. J'ai l'impression qu'il est bon de surveiller, visuellement, et donc avoir une tourie translucide. Est-ce le cas ?

Dans la vinification des fruits, chapitre macération-cuvage, il est indiqué de mélanger mais aussi que le dioxyde de carbone fasse au-dessus du moût une sorte de "tampon" ../.. Ceci se fait soit avec un barboteur
Je ne dois pas bien comprendre : comment mélanger avec un barboteur ?
Avatar du membre
wal
Administrateur - Site Admin
Messages : 9354
Enregistré le : lundi 02 octobre 2006 16:29
Localisation : Provence

Re: Question de neu-neu (épisode 2)

Message non lu par wal »

Pas besoin de translucide. Situer le niveau est suffisant.

La fermentation produit de l'alcool et aussi du gaz carbonique.
Un barboteur permet d'évacuer le gaz carbonique (dioxyde de carbone CO²) ET d'empêcher l'oxygène extérieur (et les insectes) de rentrer dans la cuve. Le mélange s'effectue au début couvercle ouvert.
Le "tampon" en question est du CO² produit par la fermentation qui ne sera pas chassé par l'oxygène de l'air du fait du barboteur.
J'aime le vin d'ici mais pas l'eau de là (Pierre Dac)
Avatar du membre
Marengo
Apprenti
Messages : 15
Enregistré le : dimanche 07 juin 2020 15:05

Re: Question de neu-neu (épisode 2)

Message non lu par Marengo »

Donc au début pas de barboteur car la tourie est ouverte, on mélange. Durée environ 24h (?)
Puis fermeture hermétique de la tourie, barboteur. Et on touche plus à rien.

J'ai bon ?
Avatar du membre
wal
Administrateur - Site Admin
Messages : 9354
Enregistré le : lundi 02 octobre 2006 16:29
Localisation : Provence

Re: Question de neu-neu (épisode 2)

Message non lu par wal »

Oui. L'oxygène est indispensable à la multiplication des levures au début du processus, juste après l'ensemencement, c'est la phase dite aérobie (24 heure est une bonne mesure). Une fois le milieu colonisé et l'oxygène de l'air et celui dissout dans le moût épuisé, les levures vont manquer d'oxygène et c'est à ce moment là que pour survivre elles se rabattent sur le sucre et le décomposent en CO² et alcool en puisant l'oxygène nécessaire à leur survie. C'est la phase dite anaérobie. C'est là que le barboteur intervient pour éviter les échanges extérieur vers intérieur mais pas l'inverse qui sert à évacuer le gaz carbonique en trop. Grâce au barboteur il y a une couche de CO² qui protège le moût. Dans de bonnes conditions d'étanchéité, ce moût peut se conserver jusqu'à un an.
J'aime le vin d'ici mais pas l'eau de là (Pierre Dac)
Avatar du membre
Marengo
Apprenti
Messages : 15
Enregistré le : dimanche 07 juin 2020 15:05

Re: Question de neu-neu (épisode 2)

Message non lu par Marengo »

Merci de ton aide
Avatar du membre
wal
Administrateur - Site Admin
Messages : 9354
Enregistré le : lundi 02 octobre 2006 16:29
Localisation : Provence

Re: Question de neu-neu (épisode 2)

Message non lu par wal »

En fait un vigoureux mélange au début (on peut même fouetter le moût s'il est suffisamment liquide) permet de dissoudre de l'oxygène de l'air dans ce moût et favoriser le développement des levures.

D'autres techniques avec un bulleur d'aquarium sont possibles. Ce qu'il faut se souvenir c'est que cette phase aérobie ne produit pas d'alcool, mais permet aux levures de coloniser le milieu et plus il y a de levures plus le sucre du moût sera rapidement et complètement transformé en alcool.

Si l'on emploie un bulleur, il ne faut pas le laisser tourner au-delà des 24h. On arrête, on ferme, on met le barboteur et on attend... Le barboteur permet aussi de savoir quand le dégagement de CO² est terminé.
J'aime le vin d'ici mais pas l'eau de là (Pierre Dac)
Avatar du membre
Marengo
Apprenti
Messages : 15
Enregistré le : dimanche 07 juin 2020 15:05

Re: Question de neu-neu (épisode 2)

Message non lu par Marengo »

Ok il s'agit d'oxygéner le moût pour favoriser la colonisation des levures. Mieux que de savoir, je comprends maintenant le principe.

Autre question:
Après la fin de fermentation, je lis qu'il est bien de clarifier. Si j'ai bien compris il s'agit d'enlever toutes les impuretés dont (essentiellement ?) la levure. Est ce qu'une décantation ne suffit pas ? Qu'elle est le meilleur moyen le plus simple pour un débutant amateur ?
Avatar du membre
mat663
Maître distillateur
Messages : 285
Enregistré le : jeudi 01 septembre 2011 21:55
Localisation : Suisse

Re: Question de neu-neu (épisode 2)

Message non lu par mat663 »

Hello,

le plus simple est de laisser décanter, oui, puis de faire un soutirage, sans prendre les lies. il te faut donc soutirer seulement à partir de 4-5 cm du fond tout dépend la quantité de dépôt que tu as...
Attention y aller molo lorsque tu fais ça, pour ne pas remuer le fond.
Chantons, rions, menons du bruit, Buvons ici toute la nuit, Tant que demain la belle Aurore, Nous trouve à table tous encore.
Avatar du membre
Marengo
Apprenti
Messages : 15
Enregistré le : dimanche 07 juin 2020 15:05

Re: Question de neu-neu (épisode 2)

Message non lu par Marengo »

Salut, Ok merci de ta réponse. :-)
Ma cuve de fermentation a un robinet à 10 cm du fond.
Pour la fin je verrais bien. Peut-être est-ce possible en filtrant avec un torchon.
Avatar du membre
jeremyladouble
Maître distillateur
Messages : 2859
Enregistré le : dimanche 10 juillet 2011 8:49
Localisation : Haute Bretagne

Re: Question de neu-neu (épisode 2)

Message non lu par jeremyladouble »

Il s'agit avant tout d'éviter d'avoir le gout de la levure. (pas forcément mauvais, mais on s'en lasse vite)
Etiamsi omnes ego non
Répondre